L'openPainD'Épices d’Aubagne

Cette année pour le traditionnel repas de Noël "je cuisine moi-même", nous avons décidé de vous faire partager la recette de l’openPainD'Épices d’Aubagne.

Une question se pose alors : laquelle devons-nous choisir ? celle de Sophie (Matthias dit qu’il la préfère) ou bien celle de Thierry (c’est le patron…).
D’après Sophie le secret de réussite de l’openPainD'Épices d’Aubagne réside dans le fait de le déguster 24h après qu’il soit sorti du four.
D’après Thierry le secret de réussite de l’openPainD'Épices d’Aubagne réside dans le choix du miel.
Matthias, juge à la cour suprême de la cuisine, dira : "Faisons un mix des deux !"

Les ingrédients

  • 250 grammes de miel (vous avez compris plus le miel sera fort mieux ce sera, donc miel de forêt, sapin etc.)
  • 250 grammes de farines (alors chut ne le dites à personnes mais je vais le faire sans gluten donc je vais mélanger farine de sarrasin et farine de riz)
  • 1 sachet de levure chimique (poudre à lever sans gluten)
  • 1 sachet de sucre vanillé (les puristes auront leur pot de sucre avec une gousse de vanille)
  • 1 cuillère à café d’anis vert (attention pas jaune ni blanc mais vert)
  • 1 cuillère à café de muscade râpée
  • 1 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 1 cuillère à café de gingembre en poudre
  • 1 cuillère à café de 4 épices
  • 2 œufs
  • 10 cl de lait

La première étape : partir à Noailles pour les épices…

Pour les connaisseurs, Noailles est le plus vieux quartier du centre-ville de Marseille (comment ça ? c’est l’openPainD'Épices d’Aubagne et tu vas chercher tes ingrédients à Marseille ??? Eh oui Sophie la parisienne est tombée amoureuse de Marseille et délaisse tous les soirs Aubagne pour Marseille).
Donc à Noailles, surnommé "le ventre de Marseille" (vous comprenez maintenant pourquoi Sophie va chercher ses épices là-bas), il y a Saladin ("Aladin plutôt non ?" me dit Matthias, Florent répond "non, Pluto c’est le chien de Mickey" et là on perd Sophie qui au bout de 13 ans chez atReal ne comprend toujours pas les jeux de mots des garçons).
Ça y est ! nous avons tout.

La deuxième étape : la préparation (avec du miel...)

Faites chauffer le miel au four micro-ondes (Michael nous fait remarquer que le four micro-ondes est très très, mais vraiment très mauvais pour la santé et nous propose de le faire chauffer plutôt dans une casserole. Pluto ? Mais que fait Pluto dans cette recette ???).
Revenons à nos moutons (non Pluto est un chien pas un mouton). Sophie s’énerve après les garçons trop dissipés, la cuisine c’est du sérieux, faut pas rigoler avec ça ! Sofien lui dit "moi je t’écoute". Gregory n’ose rien dire mais aimerait bien expliquer qu’après il voudrait bien lécher le plat...
Alors… Faites chauffer le miel comme vous voulez pourvu qu’il soit chaud.

Entre temps mélanger les farines, les épices, les sucres et la levure (avec ou sans gluten ça revient au même). Sofien explique que lui fait ça au robot (eh oui ce sont des geeks !) pendant que Matthias dit "moi j’aurais rajouté un peu de bière" et Thierry qui répond "euh... c’est pas comme ça dans ma recette…".

Ajouter le miel chaud en continuant à tourner (Michael sort de derrière son ordinateur et crie : "avec une cuillère en bois !").
Éric, notre dernier arrivé, attend patiemment son tour pour annoncer haut et fort qu’il faudrait en faire deux, car il en engloutira un à lui tout seul. Fabien, notre chef de la communication s’insurge : "Mais c’est pour moi que cette recette a été créée, tu ne peux pas me manger ma part !"
Après avoir incorporé le miel, continuer à mélanger et ajouter les 2 œufs et le lait (sans lactose précise Sophie).

La troisième étape : la cuisson (avec un four...)

On préchauffe le four à 160° (non Greg, pas 170° pour que ça aille plus vite !).

On farine le plat (non Florent, pas la tête de Sofien), on beurre (Sophie tu es sûre que c’est pas dans l’autre sens ? Oups l’apéro a déjà débuté, on a perdu Sophie…).
Donc… D'abord on beurre puis on farine le moule à cake et on enfourne 1 heure à 1 heure 15 (non Éric, pas tout de suite dans ta bouche, il n'est pas cuit…).

Et puis… oubliez les 24 heures ! D'ailleurs Thierry dit que ce n’est pas scientifiquement prouvé.

La quatrième étape : la dégustation (avec ses doigts...)

S'il en reste, pas d'inquiétude, l’openPainD'Épices d’Aubagne a la particularité de se garder très longtemps enveloppé dans du papier aluminium.

S'il en manque, faites comme Fabien qui a bravé les grèves et les intempéries pour rejoindre Aubagne en vélo en partant de Paris (chez atReal on est comme ça) et a fait un léger détour par le marché de Noël de Strasbourg pour acheter 10 kg de pain d’épices, histoire de faire des comparatifs (il aime bien ça...).
On va manger du pain d’épices pendant plusieurs semaines ! On est hyper content, comme Simon...

BON APPÉTIT ET JOYEUSES FÊTES DE NOËL !!!

atreal_repas_noel_2019.jpg